La Vie Quotidienne

 Vivre avec une Atrophie Optique Dominante

Tout dépend de la vue fonctionnelle : Qu’est-ce que la personne voit ? Dans quelles conditions voit-elle ou ne voit-elle pas ?

L’enfant
Si vous ne le savez pas déjà, vous allez vous rendre compte qu’il est difficile de comprendre qu’un enfant qui peut voir un trombone par terre a un besoin impérieux d’aide pour lire, mais c’est ainsi ! Les Atrophies Optiques Dominantes ne touchent pas la vision périphérique. Les enseignants comme d’autres adultes qui entourent l’enfant peuvent ainsi « oublier » qu’il est malvoyant.
Le défaut de vision n’est pas une contre-indication a priori pour pratiquer un sport ou une activité de loisir. Une acuité visuelle de 1/10 n’empêche pas une vie active parce que la vision périphérique reste efficace.
La scolarité en école ordinaire est, en général, possible avec des aides matérielles et humaines, notamment l’intervention du service ambulatoire d’un établissement spécialisé (SAAAIS) et la compréhension du corps enseignant. La loi 2005 a beaucoup changé l’accueil du handicap à l’école, ce n’est pas son moindre effet. Dans chaque Académie, l’ensemble des dispositifs destinés à assurer la scolarisation des enfants en difficulté scolaire ou en situation de handicap sont regroupés au sein d’un service spécifique dénommé « Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés » (ASH)

attention

  • Il ne faut pas tomber dans le travers de tout expliquer par le handicap visuel.
  • Il ne faut  pas agir a priori pour les enfants que ce soit pour l’école ou les loisirs.

L’adulte
Pour les adultes malvoyants l’entrée dans la vie active est souvent difficile. De ce point de vue, comme pour beaucoup de handicaps, c’est la recherche d’une formation et d’un emploi qui fait problème. Le rôle des associations est essentiel dans ce domaine.
Les compensations possibles du déficit visuel sont de plus en plus efficaces. Elles rendent en théorie beaucoup de métiers abordables, reste à convaincre les entreprises et les pouvoirs publics de ces opportunités. Les obstacles sont pourtant là. Par exemple, le permis de conduire une moto (permis A) ou une voiture (permis B) n’est accessible qu’aux personnes ayant au minimum 5/10e de vue avec les deux yeux et un champ visuel horizontal supérieur à 120°.
Pour ce qui concerne l’emploi des personnes handicapées on se rapprochera de l’Agefiph. Depuis 1987, cet organisme œuvre en faveur de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises privées. C’est une association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées, c’est l’opérateur central et de référence de la politique de l’emploi des personnes handicapées en France.

>>> Liens et informations sur la Vie Quotidienne.

  Dernière modification de cette page par Editeur KJER France, le 26 avril 2015